Vous êtes à : La Légion d'honneur / Le premier ordre national


Une rapide histoire

L’ordre national de la Légion d’honneur

Créée par Bonaparte, alors Premier Consul, par la loi du 19 mai 1802 (29 Floréal an X), la Légion d’honneur a remplacé de multiples ordres de l’Ancien régime.

Elle est l’une des institutions les plus célèbres dans le monde et l’une des décorations les plus enviées.

Fondée sur les principes d’universalité et d’égalité, elle unit dans le même culte de l’honneur, du devoir envers la patrie et de la capacité à servir la Nation, tous les citoyens qui en sont dignes, sans distinction de classe sociale, d’origine, de sexe, ou de religion.

Après la période des grands conflits marquée par une forte inflation des décorations, le Général de Gaulle décide, par le Code de 1962, que la Légion d’honneur, la plus élevée des décorations nationales, distinguera désormais les seuls mérites éminents acquis au service de la Nation, soit à titre civil, soit à titre militaire.

Le Président de la République est, de droit, le grand maître de l’ordre. Sous son autorité le grand chancelier de la Légion d’honneur qui est également chancelier de l’ordre national du Mérite, dirige les travaux du conseil de l’ordre pour toutes les questions relatives au statut de l’ordre, aux nominations, aux promotions et à la discipline des membres.

La grande chancellerie administre l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre national du Mérite. Elle gère également les décorations de la Médaille militaire, et depuis 2016 la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme.

Pour en savoir plus...

Un site perso intéressant

La force et la célébrité de la Légion d’honneur résident sans nul doute dans sa permanence et sa modernité.

Après avoir survécu à deux Empires, une double Restauration et trois Républiques, elle a su évoluer pour s’ouvrir progressivement à une représentation plus large de la société et reconnaître non seulement les mérites du soldat mais aussi ceux du citoyen dans toutes les professions et à tous les niveaux, du plus élevé au plus modeste : « du Prince au tambour ».

La Légion d’honneur a su mettre en valeur, dans tous les moments importants de notre histoire, les mots sublimes qui forment sa devise :

 

« Honneur et Patrie »

Quelques chiffres

Composition de l’Ordre :

La Légion d’honneur comprend :

  • trois grades : chevalier, officier, commandeur
  • et deux dignités : grand officier, grand’ croix.

 

Conformément au Code de 1962 le total des effectifs de la Légion d’honneur est limité à 125 000. Ce même code fixe également les effectifs à ne pas dépasser par dignité et par grade : 75 grand’ croix, 250 grands officiers, 1 250 commandeurs, 10 000 officiers, 113 425 chevaliers.

 

Il y a actuellement environ 92 000 légionnaires. La proportion de femmes est en constante augmentation, depuis 2008 la parité est strictement respectée.

 

Chaque année il y a environ 3 000 nominations ou promotions dans l'Ordre, 2/3 de civils. Ces nominations à titre civil ont lieu au 1er janvier, à Pâques et au 14 juillet.

 

Les maisons d’éducation

Créées par Napoléon en 1805, les Maisons d’éducation de la Légion d’honneur sont situées aux Loges (Saint-Germain-en-Laye 78) et à Saint- Denis (93).

 

Placées sous l’autorité du grand chancelier, elles sont chargées de l’éducation des filles, petites-filles et arrière-petites-filles des membres de la Légion d’honneur, et accueillent environ 500 jeunes filles pour les Loges (au niveau collège), autant pour Saint-Denis (au niveau lycée et une centaine de "post-bac").

 

A titre exceptionnel et dans la mesure des places disponibles, elles peuvent accueillir les filles, petites-filles et arrière-petites-filles des médaillés militaires et des membres de l’ordre national du Mérite.

 

 

 

 

 

 

 

 

| + -